Charles de Foucauld - Nicolas de Flüe

 

 

Frère Charles -  Bruder Klaus

Deux amis de Dieu,

deux frères de leurs contemporains,

deux fascinations.

P. Sr Françoise-Suzanne, de la fraternité d'Einsiedeln, nous en parle :


A douze ans j’ai fait la connaissance de Charles de Foucauld, Frère Charles par une biographie qui se terminait à sa conversion, ce qui bien sûr a aiguisé ma curiosité… Au fur et à mesure de mes découvertes ultérieures, il m’a entraîné sur le chemin qu’il avait tracé.

J’avais une trentaine d’années lorsque les hasards de la vie, m’ont permis de rencontrer Nicolas de Flüe, Bruder Klaus dans sa cellule d’ermite au Ranft, aux pieds des montagnes de Suisse centrale. J’ai eu, par la suite, le bonheur de vivre quelques années, non loin de ce lieu de paix.

Deux hommes bien différents certes, mais très vite, j’ai senti en chacun d’eux une spiritualité profonde marquée par la radicalité de l’amour pour Dieu et de l’amour pour les humains. Un feu semblait brûler tout au fond d’eux-mêmes qui les poussait vers la pauvreté du dépouillement intérieur en même temps qu’extérieur.

Fr. Charles a vécu au 19° siècle et Br. Klaus au 15°.


Fr. Charles est né dans une famille assez riche d’Alsace. Très tôt orphelin, il pense faire carrière dans l’armée, et mène, pendant sa jeunesse, une vie dissolue cherchant plaisir et bonheur sans jamais être rassasié… Il quitte l’armée et vit une conversion intérieure radicale. Il cherche Dieu avec ardeur et comment vivre en sa compagnie.

Br. Klaus est né et a grandi dans une famille de paysans du canton de Unterwald. Il se marie, a dix enfants, conduit sa ferme qui nourrit bien tout son monde. La famille Von Flüe est aisée. Br. Klaus prend des responsabilités dans les affaires politiques. Il est considéré comme un « homme juste et sage ». Puis ayant échoué à faire triompher la vérité, il se retire de la vie politique… Et ses nuits passées en prière dans la maison de famille ne lui suffisent plus. Il est assoiffé de Dieu.

Fr. Charles devient Trappiste en France…


Cliquer pour agrandir

Br. Klaus, lui, est l’homme au désir inassouvi de Dieu…

Cliquer pour agrandir

Jésus à Nazareth : dessin de Fr. Charles
Tableau des méditations

Il est fasciné par ce « Jésus de Nazareth » qu’il a découvert à travers la méditation des Evangiles, ce Jésus qu’il imagine proche des gens qui ont une vie simple, proche des souffrants de toutes sortes, ce Jésus qui sait les approcher et leur témoigner respect et amour. C’est cette vie cachée que Fr Charles souhaite mener. Il veut plus de pauvreté… Il part en Syrie et d’étape en étape arrivera dans le désert sud algérien habité par les Touaregs dont il fera ses amis. Il apprend leur langue et leurs coutumes, recueille leurs poèmes, écrit le premier dictionnaire touareg-français … Il passe de longues heures en prière au pied du Saint Sacrement, priant pour tous ceux qui l’entourent et pour le monde entier. Beaucoup viennent le voir et certains lui demandent conseil. Il ne renvoie jamais aucun visiteur. Il veut être l‘ami de tous sans exception aucune. En ce temps de trouble et de guerre il accueille militaires et autochtones ou quiconque se présente, quelle que soit sa condition.

Sa vie intérieure est certainement marquée par ses visions et la méditation de la Sainte Trinité. Après bien des luttes et avec l’assentiment de son épouse Dorothea, il part vivre en ermite… D’étape en étape il finit par se fixer au fond de la vallée étroite de la Melchaa, à cinq cents mètres de la maison familiale. Là, pendant vingt ans, dans un dépouillement radical, il passera ses jours et ses nuits en prière. Sa vie acquiert un très grand rayonnement. Nombreux sont ceux qui viennent se faire conseiller, et même les Grands de ce monde. C’est sa vie d’union à Dieu qui inspire ses réponses sobres et vraies. Lors des conflits qui agitent la Confédération ou les pays voisins, les conseils « politiques » qu’on lui demande orientent judicieusement vers la Paix. «  Friede ist alleweg in Gott, denn Gott ist der Friede »  La paix n’est qu’en Dieu, Dieu est la Paix, disait-il. Solitude et prière ont rendu l’ermite très clairvoyant. En lui mystique et politique semblent intimement liées.

Cliquer pour agrandir

Fr. Charles qui souhaitait tant être reconnu par tous comme le frère universel, a désormais des disciples aux quatre coins du monde.

 

Et  Br. Klaus, appelé « Liebhaber des Friedens » l’ami de la paix, n’est pas seulement le fils du petit village de Sachseln-Flüeli. Son rayonnement de mystique-pénitent intercédant pour la paix dépasse largement les frontières de la Suisse et de l’Europe pour atteindre l’Asie et même l’Afrique.
Du profond de leur être a jailli ces prières si semblables dans leur contenu :

P. Sr Gertrud-VeronikaP. Sr Gabrielle-YvetteP. Sr Magdalena-MichiyoP. Sr Maria de LourdesP. Sr LucianaP. Sr MarjolaineP.Sr Maria de LourdesP.Sr Gabrielle-YvetteP.Sr Gertrud-VeronikaP.Sr LucianaP.Sr Magdalena-MichiyoP.Sr Marjolaine